Bandeau titre du site

retraites : état de la mobilisation

documents joints


Facs en lutte ! n°4
fichier PDF
127.6 ko

Universités : La grève illimitée
jusqu’au retrait a commencé

Les journées de lundi et mardi ont été
déterminantes pour l’entrée véritable des étudiants et
étudiantes dans la lutte interprofessionnelle et
intergénérationnelle contre ce projet de loi. Les
Assemblées Générales ont considérablement grossi,
réunissant des centaines voire des milliers d’étudiant-e-s à
chaque fois et, dans plusieurs endroits, votant la grève.
C’est le cas à Rennes II, Paris1-Tolbiac, Toulouse Mirail
mais aussi à Poitiers, Pau ou Montpellier.

Casseurs fantasmés ou jeunesse
révoltée ?

Pendant ce temps, devant l’échec de sa propagande à
destination des jeunes mobilisé-e-s, le gouvernement
suppléé par les médias agite le chiffon rouge des casseurs
et des débordements. Pourtant, en positionnant des CRS
en armes devant des lycées en grève, sans tenir compte
des relations conflictuelles au quotidien entre une
population sous occupation et des forces de l’ordre
arrogantes et provocatrices, ou en lâchant sa police contre
les piquets de grève devant les lycées comme les
raffineries, le gouvernement créer les conditions de la
tension tout en communiquant autour pour tenter de
briser le mouvement à l’abri des regards. Car il est plus
facile d’annoncer avoir arrêté 1000 « casseurs » que 1000
lycéen-ne-s en lutte.


Rejoindre les Universités
grévistes dans l’action

Plutôt que de tomber dans le panneau, il faut maintenant
rejoindre la vingtaine d’universités en grève. Alors que
les vacances arrivent dans les lycées, il est maintenant
important que les universités soient dans la bataille. C’est
un appui pour les autres secteurs et cela donne des sueurs
froides à un gouvernement qui ne peut que constater que
partout le pays se paralyse petit à petit tandis que lycéenne-
s, étudiant-e-s et salarié-e-s de différents secteurs
convergent en manifestation, en Assemblée Générale ou
sur les piquets de grève.

Toutes et tous en greve jusqu’au retrait !


Les facs en grève avec piquets :

Arras : Piquet de grève le 19
Bordeaux III : 500 personnes ont voté la grève avec piquet en AG
Clermont-Ferrand : Une AG de 500 personnes a reconduit le blocage des facs de lettres et de sciences-humaines entamé le 15 jusqu’au 20, jour de la prochaine AG.
Le Havre : Vote de la grève pour la semaine à venir dans certains UFR
Lille III : 600 personnes en AG le 20. Grève avec piquets votée
Lyon II : Grève avec piquets votée, fermeture administrative de la présidence
Nantes : Blocage jusqu’à vendredi prochain. Piquets de grève votés le 20.
Orléans : Piquets de grève votés pour mercredi 20. UFR de Sciences et Lettre en grève. IUT, partiellement
Paris 1-Tolbiac : Piquets de grève votés par une AG de 600 personnes le 19, site bloqué le 20 et AG de 1100 personnes le même jour qui reconduit jusqu’au 22.
Paris4-Clignancourt : Vote de le grève avec piquet les jours de manif.
Paris 8 : Piquets de grève le 19
Pau : Piquets de grève votés et mis en place le 18.
Poitiers : 600 personnes en AG le 18, vote des piquets de grève
Rennes2 : 2500 en AG le 18. En grève avec piquets et occupation jusqu’au 22 minimum. Fermeture administrative.
IUFM de Rennes:bloqué et occupé jusqu’à vendredi. AG de plus de 200 étudiants sur 350.
IUT carrières sociales de Rennes : bloqué et occupé jusqu’à vendredi
Strasbourg : Présidence occupée le 18.
Toulouse Mirail : Blocage voté hier soir par une AG de 2000 personnes. Piquets de grève votés et appliquée le 19.
Tours : Grève avec piquets votée par une AG de près de 600 personnes
Montpellier 3 : Grève avec piquets, 300 personnes en AG.

Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile