Bandeau titre du site

retraites : état de la mobilisation

documents joints


Facs en lutte ! n°5
fichier PDF
111.2 ko

Étudiant-e-s : la mobilisation s’étend et s’amplifie

Des AG ont lieu dans la plupart des universités ; elles
exigent le retrait du projet de loi, votent la grève, parfois
avec des piquets et des occupations d’amphis ou
d’établissements, comme à Caen, Lille 3, Montpellier,
Rennes 2, Pau, Poitiers, Paris 1, Paris 4, Paris 8-Saint-
Denis, Paris-10-Nanterre, Paris 13-Villetaneuse. Les
étudiant-e-s se mobilisent aussi dans les IUT, les IRTS,
les IUFM, les Beaux-Arts de Rennes, les IEP de Lyon,
Rennes et Paris, et les ENS de Lyon et Paris.

La grève interprofessionnelle et les blocages économiques

Partout, les étudiant-e-s se joignent en manifestation aux
lycéen-ne-s massivement mobilisé-e-s. Des actions
communes de blocage économique sont organisées avec
les salarié-e-s en grève reconductible, comme à Tours,
Rennes, Lorient et en Île-de-France : blocages d’axes de
communication (routes, gares, ports), blocages de zones
industrielles, fermetures de centres commerciaux, de
dépôts pétroliers, de dépôts de bus, actions de péage
gratuit... Cette convergence des luttes et les liens qui sont
ainsi tissés font que la mobilisation ne faiblira pas avec
les vacances scolaires. Étudiant-e-s et lycéen-ne-s
continueront de lutter massivement aux côtés des
cheminots, des routiers, des employé-e-s des raffineries...

S’organiser contre la répression policière et administrative

Face à cette mobilisation, la répression policière et les
fermetures administratives d’universités, qui s’appuient
sur la rhétorique anti- « casseurs », montrent la peur du
gouvernement face à une grève d’ampleur. Contre cette
criminalisation du mouvement social, sont organisées
des manifestations contre la violence policière, des
caisses de solidarité et des commissions de lutte contre la
répression.

Coordonner démocratiquement la lutte

Une coordination nationale étudiante s’est tenue au Mans
les samedi 23 et dimanche 24 octobre. La coordination
des luttes doit se poursuivre et s’organiser de manière
démocratique, pour que la conduite de la grève suive les
volontés de tou-te-s celles et ceux qui se mobilisent.

Les facs mobilisées :

Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile