Bandeau titre du site

A la Sorbonne et ailleurs : action contre l’offensive policière gouvernementale !

Plusieurs centaines d’étudiant-e-s occupent la Sorbonne depuis cet après-midi, et plusieurs centaines de personnes sont en manifestation de soutien place de la Sorbonne. L’Etat a une nouvelle fois fait le choix de répondre par la militarisation des rues alentours, en plaçant plusieurs centaines de policiers. A l’heure actuelle, les occupant-e-s légitimes de l’Université sont ceux et celles qui y travaillent et étudient chaque jour, et non les forces répressives : nous nous opposons à la présence policière sur nos campus !

La semaine passée déjà en province, à Rennes notamment, la police s’était fait remarquer par sa volonté affirmée de « casser du gréviste », frappant à terre certain-e-s manifestant-e-s (plusieurs ont été transportés à l’hôpital). Hier à Paris, alors qu’une petite centaine d’étudiant-e-s sortaient d’une assemblée générale, ils/elles ont eut la désagréable surprise de se faire encercler par une dizaine de fourgons de police pendant plusieurs dizaines de minutes. Aujourd’hui, c’est donc autour de la Sorbonne que nous constatons une nouvelle fois un déploiement grotesque de centaines de polciers.

Le gouvernement transforme donc désormais, sans s’en cacher, la police en bras armée de sa politique. Sarkozy et Fillon, par ces mesures, n’ont plus honte de clamer haut et fort que la police (et l’armée) est leur seule réponse au mouvement social en cours dans les universités.

Face à cela, les étudiant-e-s restent massivement mobilisé-e-s comme le prouvent les assemblées générales depuis le début de la semaines, et les personnels rejettent en bloc les fausses « avancées » proposées par Pécresse. Progressivement, la question de la grève se pose dans l’ensemble du secteur éducatif, et la convergence avec la grève du 19 mars est souhaitable pour tout-e-s.

Dans le même temps, nous n’entendons pas nous résigner face aux dérives policières du gouvernement, et nous multiplierons les actions. Ainsi, si la Sorbonne est occupée depuis cet après-midi, c’est aussi le cas du campus Panthéon-Centre depuis quelques minutes. Et ni les étudiant-e-s ni les personnels n’entendent baisser l’intensité de la mobilisation dans les jours à venir et notamment lors de la journée d’action de demain (jeudi 5), bien au contraire !

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 4 mars 2009


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile