Bandeau titre du site

Comme un parfum de mobilisation...

Alors que la plupart des étudiant-e-s ont maintenant effectué leur
rentrée, ils/elles ont été dernièrement interpellés par deux appels
contre la loi relative aux libertés et responsabilités des universités,
l’un émanant de l’intersyndicale de l’enseignement supérieur et de la
recherche, l’autre d’un collectif d’organisations de jeunesse.

Les initiatives locales permettent dès maintenant la mise en place
d’un calendrier clair : la semaine du 15 au 20 octobre sera une semaine
d’assemblées générales dans les universités, afin de préparer au mieux
une journée de mobilisation le 23 octobre.

La fédération des syndicats Sud étudiant tient à rappeler que la LRU
n’est pas négociable : nous exigeons son abrogation.

De plus, les declarations de V. Pecresse annoncées la semaine derniere
sont loins d’etre satisfaisantes. Les décisions prises dans le cadre du
chantier vie étudiante ne concerneront que 10% d’etudiants en plus à
l’echelon 0 et les bourses n’augmenteront que de 4.5% pour les plus
defavorisés.
Ces mesures ne résoudront rien à la situation d’urgence sociale vécues
par de nombreux etudiants. Là ou une refonte totale du systeme d’aides
sociales publiques permettant l’accès de toutes et tous à l’enseignement
superieur serait nécessaire, le gouvernement a fait le choix de placer
les prêts bancaires au centre de son nouveau système d’aides sociales.

Afin d’apporter des réponses aux préoccupations réelles de la
communauté universitaire, nous exigeons dans un premier temps la mise en
place d’un plan de financement et de rénovation des universités, la
titularisation de tous les personnels précaires, la suppression des
frais d’inscriptions dans les universités ainsi que l’augmentation
conséquente des bourses en nombre et en montant en vue de la mise en
place d’un salaire social pour toutes et tous.

Les syndicats Sud étudiant participeront aux assemblées générales et à
la mobilisation du 23 octobre, journée d’action qui en appelle bien
d’autres. Nous prendrons en considération tous les moyens qui
permettront aux étudiant-e-s d’obtenir satisfaction de leurs
revendications, à commencer par la grève.

En pièce jointe : l’appel de l’inter-orga de jeunesse et l’adresse à la communauté universitaire de L’intersyndicale ESR.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 26 septembre 2007


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile