Bandeau titre du site

Communiqué de presse : 30 ans après, continuons de défendre le droit à l’IVG

Le 15 janvier a lieu à Partis une manifestation national à l’occasion des trente ans de la loi Veil sur l’avortement, pour célébrer cet acquis des luttes pour le droit des femmes et défendre à nouveau ce droit contre les attaques récurrentes auxquelles il est confronté.

En effet, que ce soit au niveau législatif ou idéologique, le droit à l’avortement est constamment remis en cause.

Le manque de moyens accordé au cliniques pratiquant l’IVG, et le refus des médecins à le pratiquer contraint encore trop de femmes, pressées par le délai légal, à se rendre à l’étranger.

La droite conservatrice et réactionnaire a tenté, par le biais de l’amendement Garraud, de donner un statut à l’embryon.

Par ailleurs, les attaques des catholiques intégristes contre l’avortement, incarné par les mouvement « pro-vie », ne cessent de se multiplier, ajoutant une pressions supplémentaire à des femmes dont la situation est déja difficile.

Ainsi, la fédération SUD Étudiant dénonce le choix de la préfecture de laisser régulièrement se rassembler les mouvements « pro-vie » devant les antennes du Planning Famillial.

En outre, nous réaffirlons le droit des femmes à disposer de leur corps, et continuons de lutter pour une amélioration des conditions d’avortement, ainsi que pour le développement de l’information sur la contraception dans les universités.

Ainsi, SUD Étudiant Région Parisienne organise un metting sur la contraception et le droit à l’avortement pour les étudiantes, Mercredi 12 Janvier à 18H à l’université de Censier.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 12 janvier 2005


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile