Bandeau titre du site

Communiqué de presse : Cet été, pas de canicule à l’horizon, mais le gel... des crédits pour les universités

Après l’annonce du projet d’augmentation des frais d’inscription, progressif selon le cycle d’étude, le gouvernement continue dans sa lancée avec, d’une part le gel des crédits alloués aux universités dans le cadre des contrats de plan Etat région, et d’autre part l’annonce du retour de la loi sur la « gouvernance des universités » avant la fin de l’année 2004.

En effet, à l’heure actuelle, le gouvernement semble revenir sur ses engagements financiers pris dans le cadre des contrats de plan Etat région, établit lors du plan « Université du troisième millénaire ». Dans de nombreuses universités, les travaux d’aménagement immobilier sont bloqués, le gouvernement n’ayant pas payé les sommes promises.

Pour exemple, l’université du Havre s’est vue geler pas moins de 11 millions d’euros de crédits qui étaient destinés à la construction d’une bibliothèque universitaire, d’un restaurant universitaire et d’un laboratoire de recherche.

La fédération des syndicats SUD Étudiant dénonce ce nouveau coup bas du gouvernement qui, en plus de mettre les étudiant-es et les universités dans une situation périlleuse et inacceptable à la rentrée, rentre totalement dans la logique d’autonomie-privatisation des universités.

Très clairement, l’Etat, en désorganisant et en réduisant son financement, pousse les universités à se tourner vers d’autres sources de financements, les collectivités territoriales et les entreprises privées. Cela rejoint la logique des projets de loi concernant la « gouvernance des universités » (autonomie et modernisation), conduisant à une université à la botte des collectivités locales et du patronat. Bien que combattu à plusieurs reprises par les étudiant-es, ce projet sera remis à l’ordre du jour à la rentrée, dixit F. Fillon.

La fédération des syndicats SUD Étudiant dénonce une nouvelle fois cette logique de privatisation rampante et demande le réengagement financier massif de l’état dans les universités.

Des moyens publics pour un système d’enseignement supérieur public de qualité !!

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 18 juillet 2004


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile