Bandeau titre du site

Communiqué de presse : Contre les réformes libérales : Pour une amplification et une convergence des luttes

Après la réunion ce week-end de la coordination nationale étudiante réunie à Rennes, la Fédération SUD-étudiant appelle ces syndicats ainsi que l’ensemble de la communauté universitaire (étudiant-es, enseignant-es, personnels IATOSS) à relayer l’appel à amplifier la mobilisation dans l’enseignement supérieur ainsi que les différentes journées d’action prévues :
- journée nationale d’action et de blocage des universités le mercredi 3 décembre
- manifestation nationale à Paris le 6 décembre, avec les chômeurs et les intermittents
- journée européenne de mobilisation le 13 décembre.

Comme l’affirment les 27 universités en lutte contre les réformes et pour une université publique ouverte à tous et toutes, les comptes ne sont pas bons, Monsieur Ferry :
- les décrets ECTS/LMD ainsi que le projet de loi autonomie n’ont toujours pas été clairement retirés.
- Les moyens mis en place pour aboutir à une réelle démocratisation de l’université sont toujours ridicules : manque de locaux, système d’aide social insuffisant (48% des étudiant-es sont obligés de travailler pour financer leurs études), manque de 20000 enseignants (selon les chiffres SAN REMO du ministère), budget en stagnation voire régression pour la recherche.

Aujourd’hui, plus que jamais, face aux attaques libérales, il est nécessaire de construire un front social unitaire ; avec les chômeurs mais aussi les étudiant-es allemands, suisses, belges, italiens actuellement en lutte ; contre la précarité et pour une Europe de l’éducation démocratique et accessible à tous.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 30 novembre 2003


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile