Bandeau titre du site

Communiqué de presse : La mobilisation s’étend encore : Le grève voté à l’université de Limoges

Plus de 300 étudiant-es de lettres et sciences humaines réunni-es en Assemblée Générale en début d’après midi ont voté la greve et le principe du blocage de l’université. Ils ont le soutien des étudiant-es de STAPS.
Face aux divers problèmes qui touchent l’enseignement supérieur et la recherche depuis de nombreuses années les étudiant-es de Limoges se mobilisent pour faire front face aux réformes anti sociales du gouvernement.

Les étudiant-es de limoges réclament notamment :

- Un réel statut social des étudiant-es
- L’augmentation massive des bourses et une revalorisatiuon de l’aide sociale
- Le maintien du staut des MI SE (étudiant-es- surveillant-es)
- La création massive de postes dans l’enseignement supérieur (il manque 17000 postes selon les propres normes du ministères)
- Le retrait définitif du projet de loi sur l’autonomie des universités.

Ainsi les étudiant-es entendent faire écho aux mobilisations des étudiant-es de STAPS mais également les étudiant-es et enseigant-es de Poitiers en grève depuis un mois.

La fédération SUD Étudiant soutient pleinement les étudiant-es grévistes de Limoges et appel à l’élargissement du mouvement sur les autres universités.

Rappelons que l’université de Limoges a été victime l’an dernier d’une baisse de près de 32% de son budget. Cette année encore le taux d’encadrement ne dépasse pas les 85% ce qui signifie qu’il manque près de 70 enseignant-es et 140 IATOSS. Enfin il manque 3 millions d’euros à l’université pour pouvoir
fonctionner correctement.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 30 mars 2004


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile