Bandeau titre du site

Communiqué de presse : LE NON L’EMPORTE CONTINUONS LE COMBAT CONTRE LE LIBÉRALISME

Avec plus de 55% des voix pour le NON selon les premières estimations, c’est un retentissant refus des politiques européennes libérales et de la continuité de celles-ci inscrite dans le traité constitutionnel qu’ont exprimé-es les votant-es.

De même, la campagne unitaire partout menée au sein des collectifs pour le NON a créé une dynamique qui a mené plus de 70% des français-es à se déplacer pour s’exprimer. C’est au sein de l’appel des 200 jeunes que nous avons mené une campagne clairement antilibérale dans les campus. C’est contre une Europe libérale que nous nous sommes mobilisés et contre laquelle nous continuerons.

L’exemple du LMD, contre lequel nous nous sommes mobilisé-es qui, sous couvert d’harmonisation européenne (comme la constitution) transforme l’enseignement supérieur et le privatise progressivement.
C’est contre le désengagement de l’Etat dans l’ensemble des services publics, la précarisation des nos vies que les politiques européennes guidées par le dogme libéral impliques que ce sont révoltés les français-es.

De fait, c’est l’ensemble des politiques libérales, des politiques anti-sociales, imposées années après années qui est aujourd’hui fustigée, et c’est un gage nouveau qui doit demain se retrouver dans les luttes.

Aujourd’hui, demain, c’est dans les rues qu’il faut renouveller les luttes sociales, c’est sur les campus que nous continuerons à lutter pour imposer une éducation autre, fondamentalement différente que celle qui nous est aujourd’hui imposée. Car c’est tout-es ensemble que nous imposerons d’autres alternatives.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 29 mai 2005


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile