Bandeau titre du site

Communiqué de presse : Répression du mouvement étudiant : 2 militants relaxés

Ce matin, devant le palais de justice de caen, environ 200 personnes étaient rassemblées pour soutenir les 2 étudiants ayant pris part au mouvement de grève sur l’université de caen en décembre.

Les 2 étudiants grévistes risquaient jusqu’à 1500 euros d’amendes pour avoir déposé du fumier devant la présidence de l’université.

La présidence de l’université (qui a refusé de retirer sa plainte malgré une motion soutenue par les syndicats étudiants et enseignants) qui s’était comporté partie civile réclamait 6000 euros de dommages et intérets. Il faut croire que face au désengagement financier de l’état dans les universités tous les moyens sont bons pour rénover les locaux.

Finalement les 2 étudiants ont été reconnus coupables (ils reconnaissaient les faits)mais aucune charge n’a été retenue contre eux. Ils devront payer 200 euros chacun de dommages et intérêts à la présidence. (frais largement couverts par la caisse du comité de soutien)

La Fédération SUD Étudiant réaffirme son soutien à ce type d’action decidée dans un cadre collectif en Assemblée Générale et est rassurée quant au sort des deux étudiants injustement incriminée.

Par ailleurs nous restons vigilants face a ce qui s’apparente à une repressiuon accrue du mouvement social en général puisque différents procès de ce genre vont avoir en lieu dans les mois qui viennent et notamment des militant-es anti pub (dont quelques étudiant-es) qui seront jugés en Mars.

L’université qu’on nous impose n’est pas celle que nous voulons, et ce n’est assurément pas par l’usage de la force qu’on nous fera changer d’opinion.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 23 janvier 2004


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile