Bandeau titre du site

Elections CNESER : une ministre très généreuse avec ses soutiens

Élections CNESER : une ministre très généreuse avec ses soutiens.

Suite à l’annulation des élections CNESER 2012, le ministère a été contraint d’organiser un nouveau scrutin. Certes le passage d’un vote par correspondance à un vote physique dans chaque université devrait permettre de résoudre certains problèmes (vols d’enveloppes, boîtes aux lettres fracturées, inversions d’enveloppes par les universités ou votes centralisés par certaines organisations...). Néanmoins la revendication de l’UNEF et de la FAGE d’un rééquilibrage du corps électoral, pour mieux représenter les établissements de grande taille, aboutit à une usine à gaz où on ne sait plus qui est électeur et qui est éligible dans chaque université. La composition de la ou des listes électorales nationales promet d’être folklorique.            
Certain­-e­-s élu-­-e­s sont privé­-e­-s de leur droit de vote et d’éligibilité de vote par ce nouveau système. En faisant élire les “grands électeurs supplémentaires” par les élu­-e­-s étudiant­-e­-s au CA de certaines universités, en faisant voter les suppléant-­e-­s de ces mêmes élu­-e­-s CA dans d’autres et privilégiant les élu­-e-­s titulaires et suppléant­-e-­s CA aux élu­-e-­s CEVU des petites universités, le ministère favorise l’UNEF et la FAGE, très présents dans ces conseils. 

Cette nouvelle distorsion aboutit à bipolariser les élections CNESER. Cette avantage n’est pas qu’une simple coïncidence, il est une juste rétribution pour ces deux organisations qui soutiennent la nouvelle contre­réforme de l’enseignement supérieur dite “loi Fioraso”. Une rétribution aussi financière : selon nos projections, l’UNEF et la FAGE progresseraient d’un siège ce qui leur permettrait de recalculer leur subvention publique.

Solidaires Étudiant­-e­-s, seule organisation étudiante s’opposant à la loi Fioraso et réclamant des mesures d’urgence contre la précarité et le sous-­financement de l’enseignement supérieur, s’efforcera d’être présent lors des élections du 14 mai 2013.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 22 mars 2013


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile