Bandeau titre du site

DEJA 4000 ARRESTATIONS, NON A LA JUSTICE DE CLASSE !

Contrairement à ce qu’espérait le gouvernement, le mouvement contre la loi sur l’égalité des
chances et le CNE, qui dure depuis plus de deux mois, ne faiblit pas. Devant une situation qui lui
échappe, ce dernier a mis en place une politique de répression très active. Partout en France et de
manière arbitraire, les forces de l’ordre arrêtent, convoquent, tabassent les manifestant-es.

Déjà, plus de 4000 interpellations ont été effectuées dans toute la France, dont un tiers sur
Paris uniquement ! Les arrestations varient d’un simple contrôle d’identité à des peines de prison
ferme allant jusqu’à 8 mois. De nombreux procès sont à prévoir dans les semaines et les mois à venir.

La Fédération SUD Étudiant réaffirme son soutien à toutes les victimes de la répression
et appelle à des manifestations devant les commissariats et les tribunaux pour exiger le retrait des
poursuites judiciaires engagées.

SUD Étudiant dénonce l’intimidation et la pression exercées par les forces de l’ordre sur les
manifestant-es et encourage la création de collectifs anti-répression sur les villes concernées.

SUD Étudiant exige l’amnistie pour tous les acteurs/trices des mouvements sociaux (loi
Fillon, révoltes des banlieues, anti-LEC...) victimes de la répression.

Nous rappelons également que la lumière doit être faite rapidement sur la responsabilité des
CRS dans le coma du camarade Cyril Férez de SUD PTT.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 9 avril 2006


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile