Bandeau titre du site

Face aux attaques du gouvernement, une rentrée de Luttes s’impose !

Alors que la période estivale s’achève, le gouvernement, lui, n’a pas
chômé cet été, et poursuit inlassablement ses attaques. Service minimum
dans les transports, loi sur les récidives, intensification de la traque
des personnes sans papier, franchises médicales, réformes fiscales
privilégiant les plus riches, suppression massive de postes dans la
fonction publique, loi relative aux libertés et responsabilités des
universités, .... Tout le monde en prend pour son grade, personnels comme
usagers des services publics, nationaux comme extra-nationaux.
Devons-nous encore accepter un tel massacre ?

La loi sur les universités,votée en urgence cet été, est une offensive
inacceptable contre l’Université publique. Elle constitue une nouvelle
étape vers la privatisation des universités, met en place une gestion
managériale au service des entreprises contre l’intérêt de toute la
communauté universitaire.
Les intérêts des étudiants sont menacés par la mise en place d’une
sélection a l’entrée de l’université, par une très probable augmentation
des frais d’inscription, la dévaluation des diplômes et la fermeture des
filières jugées non rentables. La nouvelle gouvernance des universités
réduit a néant le peu de démocratie présente a l’université pour
accroître le pouvoir des entreprises, notamment par l’augmentation de
leur présence dans les conseils d’administration. Les nouvelles formes
de recrutement vont engendrer une plus grande précarisation des
personnels en détruisant leurs statuts.

Le gouvernement a prouvé par sa hâte qu’il voulait éviter toute forme de
protestation de la communauté universitaire. Sa crainte d’un mouvement
social large nous montre que nous pouvons le faire reculer sur cette
question. Il est donc nécessaire de constituer un front d’ampleur contre
cette loi des la rentrée universitaire.

La fédération SUD-étudiant exige donc le retrait de cette loi dans son
intégralité, souhaite que l’ensemble des étudiants et des personnels de
l’université se mobilise dès la rentrée et elle appelle à l’unité en vue
de construire la lutte qui nous permettra d’imposer une autre vision de
l’université et de la société.
La fédération SUD-étudiant affirme sa solidarité avec les autres
secteurs en lutte et espère une convergence entre eux afin d’empêcher
la mise en place du projet de société libéral et sécuritaire du
gouvernement.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 3 septembre 2007


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile