Bandeau titre du site

Homophobie assumée : Lesbiennes, Gays, Bi et Trans en danger !

Homophobie assumée, Lesbiennes Gays Bi et Trans en danger !

Le débat autour de la loi ouvrant le mariage à tous les couples donne lieu depuis 6 mois maintenant à une libération inquiétante de la parole homophobe. Dans les médias, les propos stigmatisants et discriminatoires se multiplient de la part de celles et ceux qui prétendent agir en défenseurs de la « Famille », quand ils ne clament pas haut et fort leur rejet d’une sexualité qu’ils jugent « déviante » ou « contre-nature ». Sous les inoffensives couleurs bleu/rose du collectif « la manif pour tous » se cachent, s’incrustent et se développent nombre de groupuscules et partis fascistes et intégristes. La généralisation et la normalisation de tels propos ont engendré durant ces deux dernières semaines une explosion du nombre de cas d’agressions violentes, qu’elles soient physiques, verbales et morales. A Paris, un couple a été violemment agressé dans le 19eme arrondissement, un couple a aussi été agressé dans les rues de Nice, des bars gays ont été attaqués à Lille et Bordeaux, les cas d’insultes se multiplient et nos lieux de vie et d’études sont de plus en plus envahies par la présence d’affichages ou de collages homophobes.

Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes tient à rappeler que l’opposition à l’ouverture du mariage pour tous n’a aucun fondement humaniste ou bienveillant à l’égard des enfants ou d’un quelconque concept de « Famille » supposée parfaite ou normale. Au contraire, elle est la preuve d’une homophobie latente empreinte de haine de l’autre et des ses différences.

Aussi, tout comme nous dénonçons l’homophobie sous toutes ses formes, nous combattrons au sein de nos universités et de nos écoles comme dans la rue, toute apparition de celle-ci, et ce au delà de ce débat institutionnel, et même une fois la loi votée.

Nous appelons en outre les étudiant-e-s à réagir avec nous, au quotidien, à tout propos ou à toute action à caractère homophobe, de manière quotidienne et systématique et à participer massivement à tous les événements et toutes les actions en faveur de l’égalité des droits. Le climat homophobe qui se répand relève autant de la responsabilité de ceux et celles qui le nourrissent que de celles et ceux qui le laisse perdurer sans réagir.

L’égalité n’est pas à débattre, elle ne se négocie pas mais se gagne !

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 25 avril 2013


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile