Bandeau titre du site

L’état prendrait-il position contre l’IVG ? Soutenons nos camarades !

Une association anti-avortement devait aujourd’hui tenir un rassemblement devant Notre Dame à Paris. A cette occasion, 80 militant-e-s défenseurs de l’avortement s’étaient rassemblées pour diffuser des tracts aux passants sur la nécessité de défendre le droit à l’avortement, systématiquement remis en cause (notamment par le décret du 22 août 2008 dernièrement).

Alors que les anti-avortements sont actuellement une trentaine, nos camarades militants pour la défense du droit à l’avortement sont plus de 80. Or, la police a décidé de les encercler et de ne pas les laisser diffuser librement les tracts expliquant les raisons de leur présence. Dans le même temps, les anti-avortements défilent librement sans aucune contraintes policières.

Le fait d’encercler nos camarades, et de laisser libre champs aux anti-IVG est un choix politique de la part des institutions policières.

Nous exigeons immédiatement que nos camarades ne soient pas encerclés, ni empêchés de diffuser leurs tracts.

Nous invitons l’ensemble des sympathisant-e-s à se rendre sur le lieu du rassemblement, devant Notre Dame à Paris, pour soutenir nos camarades et défendre le droit à l’avortement. Nous continuerons à défendre le droit à l’avortement, quelles que soient les prises de positions étatiques qui se sont révélées aujourd’hui.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 15 novembre 2008


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile