Bandeau titre du site

La colère monte contre la LRU.

Cette semaine la lutte contre la LRU a continué de s’élargir. Des assemblées générales ont eu lieu sur une vingtaine d’universités et des manifestations se sont tenues pour protester contre cette loi.

Des assemblées générales ont notamment eu lieu a Toulouse (700 étudiants), Rennes (350 étudiants), Nantes (400 personnes), Paris 8 (400 personnes), Grenoble (300 personnes), Aix (200 personnes), Caen (200 personnes), Paris 1 Tolbiac (300 personnes), Nanterre (200 personnes).

Des manifestations étudiantes ont eu lieu dans plusieurs villes, dont Rennes, Nantes, Angers,...

SUD étudiant se réjouit du développement de la lutte contre la LRU : cette loi n’est pas négociable et doit être abrogée.

SUD étudiant soutient donc l’appel des étudiants mobilisés de Toulouse à une coordination nationale ce week-end, première étape de l’auto organisation du mouvement.

La fédération SUD étudiant rappelle ses exigences, qu’elle défendra dans les assemblées générales :

- abrogation de la LRU

- pour la gratuité scolaire : suppression des frais d’inscriptions dans les universités

- Réévaluation des critères de bourses et augmentation des aides sociales, dans l’attente de l’instauration d’un salaire social.

- pour un fonctionnement démocratique de l’université : suppression des conseils centraux et mise en place d’assemblées générales décisionnelles afin que les décisions concernant les étudiant-e-s et personnels soient débattues et prises en commun.

Nous appelons les étudiant-e-s, personnels et lycéen-ne-s à intensifier la lutte et à construire démocratiquement un mouvement de grève sur l’ensemble des universités.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 25 octobre 2007


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile