Bandeau titre du site

La santé n’est pas une marchandise, le social n’est pas à vendre !

La santé n’est pas une marchandise, le social n’est pas à vendre !

Comme dans tous les autres pays d’Europe, la crise de la dette et la mise en place de politiques d’austérité sont le prétexte à l’attaque de la protection sociale sous toutes ses formes (santé, action sociale, retraites, politique familiale, assurance chômage...). Comme dans tant d’autres domaines, le gouvernement n’a pas rompu avec la politique de Sarkozy.

Les plans d’économie de la sécurité sociale concernent tous les domaines : une grande partie de la population n’a plus accès aux soins et y renonce en particulier les étudiant-e-s dont le régime spécifique de sécurité sociale est très insatisfaisant. Aujourd’hui la qualité de service des "mutuelles étudiantes" (LMDE et EmeVia), organismes privés qui gèrent ce régime, a été reconnue pitoyable tant par l’UFC Que Choisir que par un rapport du Sénat. En parallèle, les moyens dans les "centres de santé universitaires" restent très largement insuffisants.

Les dépassements d’honoraires et les déremboursements des soins coûtent de plus en plus pour des étudiants de plus en plus précaires à qui ces mêmes "mutuelles" s’efforcent de vendre des complémentaires santé souvent très coûteuses à coups de matraquage commercial et d’arnaques en tout genre.

En parallèle la désertification sanitaire s’amplifie par la fermeture d’hôpitaux et de services de proximité.

Dans le même temps les mesures sociales adoptées, visant à garantir les droits de la population et notamment des étudiant-e-s, sont contre-productives : diminution drastique des budgets sociaux en tout genre, augmentations régulières des frais d’inscription et des prix des logements et de la restauration universitaire.

Avec les chômeurs-ses, les précaires et les retraité-e-s, les malades et les handicapé-e-s, les étudiant-e-s sont parmi les premières victimes de ces politiques. L’accès à la santé, à un logement et à un revenu décent ne sont pas des privilèges !

La santé, l’action sociale, la Sécurité Sociale, les retraites : c’est l’affaire de tous !
Aujourd’hui c’est l’ensemble de la population qui a le devoir de se mobiliser pour préserver les outils de solidarité face à la voracité des assurances privées(dont les "mutuelles étudiantes"), des multinationales de la santé (pharmacie, groupe de cliniques privées) et du secteur bancaire !

Pour rappel, nous revendiquons, au nom du droit à la santé de tou-te-s les étudiant-e-s :

- une intégration complète du régime de sécurité sociale étudiant au sein de l’assurance maladie, avec l’intégration des personnels

- une prise en charge par l’État de la cotisation à l’assurance maladie pour tendre vers la gratuité des études, qui est un principe constitutionnel en France

- le développement des centres de santé universitaires

- la mise en place de permanences de la CPAM sur les campus universitaires.

Retraites : contre leurs mauvais coups, organisons-nous !

A la grande satisfaction du patronat, le gouvernement annonce une nouvelle contre - réforme des retraites. Allongement de la durée de cotisations, diminution des pensions, décote, ... comme en 1993, en 2003, en 2007, en 2010, on va nous dire qu’il faut « sauver les retraites » et « travailler plus » alors que leur objectif est de diminuer les droits des travailleuses et des travailleurs en favorisant les intérêts des entreprises et de leurs profits.

La fin des exonérations de cotisations sociales, le règlement de la dette patronale, l’arrêt de la fraude sociale du patronat, ainsi qu’une autre répartition de la richesse créée, plus favorable aux salarié-e-s, pourrait garantir nos retraites pour très, très longtemps !

Le gouvernement préfère prendre dans la poche des salarié-e-s et des retraité-e-s que de s’affronter réellement au « monde la finance » qui s’alimente en parasite de la richesse créée par le travail ! La mobilisation c’est maintenant !

Toutes et tous le 15 juin à PARIS à la manifestation nationale unitaire !

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 12 juin 2013


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile