Bandeau titre du site

Mardi 11 janvier à 14 heures, les étudiants et les enseignants de l’IUFM de Livry-Gargan appellent à un rassemblement devant le Rectorat de Créteil

documents joints


rassemblement 11 janvier
fichier PDF
100.3 ko

Les étudiants et les enseignants de l’IUFM de Livry-Gargan appellent à un rassemblement devant le Rectorat de Créteil le 11 janvier à 14 heures pour obtenir le respect des engagements de l’administration concernant la rémunération des stages en responsabilité.

Le Master « Éducation et métiers de l’enseignement du 1er degré » de l’Université Paris-Est Créteil, à laquelle est ratachée l’IUFM, comporte un stage en responsabilité accompagnée obligatoire. Après avoir déclaré à de nombreuses reprises que ces stages seraient rémunérés à hauteur de 3000 € net pour 4 semaines, l’administration de l’IUFM vient d’annoncer que les étudiants admissibles au concours auront une rémunération bien inférieure et que les non admissibles n’en percevront aucune. Ces étudiants, qui avaient déjà vu la formation professionnelle rémunérée à laquelle ils se destinaient remplacé par des études universitaires payantes, se trouvent désormais privé, en partie pour les uns, en totalité pour les autres, de la dernière source de revenu que constitue le stage en responsabilité accompagnée.

Certains étudiants, comptant sur ce pécule, − et sur invitation de l’administration ! − sont allés jusqu’à démissionner de leur emploi. D’autres, les étudiants salariés non admissibles, devront demander, sans garantie de l’obtenir auprès de leur employeur, un congé sans solde pour effectuer un stage obligatoire gratuit !

La Fédération SUD Étudiant apporte tout son soutien aux étudiants de l’IUFM de Créteil et appelle à participer massivement au rassemblement devant le rectorat de Créteil, mardi 11 janvier à 14 heures pour exiger le respect des engagements pris : un cursus identique pour tous et toutes (quels que soient les projets professionnels de chacun) et donc un stage identique pour tous et toutes, rémunéré à hauteur des promesses faites par l’administration.

La Fédération SUD Étudiant réaffirme son refus de la réforme de la masterisation qui casse la formation des enseignants et menace la qualité de l’enseignement dispensé dans l’école publique. SUD Étudiant est aux côtés de tous ceux et de toutes celles qui luttent contre cette réforme désastreuse tant dans son principe que dans ses applications pratiques.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 10 janvier 2011


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile