Bandeau titre du site

Motion d’actualité du 4ème congrès de la fédération des Syndicats SUD Étudiant

Face à la casse sociale généralisée organisée par les gouvernements, en particulier grâce aux lois Fillon sur l’école (Loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école) et sur l’enseignement supérieur et la recherche (LOPRI : loi d’orientation et de programmation de la recherche et de l’innovation),

Constatant d’autre part l’amplification des mouvements de résistance au dogme libéral et à la sélection sociale, représentés notamment par :
- l’ampleur et la détermination du mouvement lycéen
- la richesse des débats autour du Traité Constitutionnel Européen et la prise de conscience des dangereux choix de société qu’elle implique
- le refus de la LOPRI par les organisations de personnels universitaires et le mouvement de défense de la recherche publique
- les mouvements de grève dans certaines universités et les mobilisations dans de nombreuses autres
- la multiplication des grèves de salarié-es,

Dénonçant la surdité et la sévère répression gouvernementales (en particulier face aux lycéen-nes) que seul un mouvement d’ampleur, national, interprofessionnel pourra infléchir,

La fédération des syndicats SUDétudiant, réunie en congrès les 22-23-24 avril 2005, appelle l’ensemble des étudiant-es et personnels universitaires à se mobiliser dans les semaines qui viennent CONTRE TOUTES LES ATTAQUES LIBERALES, notamment dans l’éducation, et à rechercher activement la convergence avec les autres secteurs en lutte (par exemple avec les lycéen-nes le 12 mai).

Le 10 mai 2005 doit être une nouvelle étape importante de la construction d’un rapport de force puissant afin d’imposer le retrait du projet de LOPRI, des décrets ECTS-LMD, de la Loi Organique des Lois de Finance et de la loi Fillon sur l’avenir de l’école, afin de construire une université publique, gratuite, laïque, ouverte à toutes et tous.

Nous appelons donc à la diffusion d’informations, à la tenue de débats et d’assemblées générales et à la coordination de toutes les actions à même de faire reculer cette politique.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 28 avril 2005


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile