Bandeau titre du site

Non à la répression du mouvement anti-CPE !

Paris, le 9 mars 2006 à 01h05.

Communiqué de presse de la Fédération SUD Étudiant : Non à la répression du
mouvement anti-CPE !

La deuxième journée nationale de mobilisation intergénérationnelle a été
marquée par une forte mobilisation d’un peu plus d’un million de jeunes
scolariées ou pas, mais aussi du monde du travail. Un bilan de la journée du 7
mars qui ne peut être effectué sans mentionner la série d’arrestations ciblées :
- à Rennes, les étudiant-es occupant les voies de la SNCF ont été gazés et
matraqués par les CRS, avec plusieurs arrestations.
- à Lille, la manifestation s’est terminée par l’arrestation de 25 jeunes,
- à Toulouse, quatres jeunes ont été arrêtés et sont an garde-à-vue jusqu’à
vendredi 14h, autrement dit jusqu’à leur passage en comparution immédiate.

Une répression policière du mouvement de la jeunesse contre le CPE et « la
loi d’égalité des chances » qui est visiblement la seule et unique réponse de ce
gouvernement autiste et réactionnaire. Une politique répressive qui ne fera pas
fléchir la détermination des jeunes et moins jeunes à poursuivre et amplifier la
lutte jusqu’au retrait de ces mesures anti-sociales.

La Fédération SUD Étudiant soutient pleinement toutes les personnes arrêtés lors des manifestations anti-CPE/CNE. Nous appelons en conséquence le plus grand nombre de personnes à soutenir localement toutes les initiatives pour obtenir la libération des personnes inculpées ainsi que le retrait de toutes les poursuites immédiatement et sans
conditions.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 9 mars 2006


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile