Bandeau titre du site

Nouvelle journée de mobilisation étudiante

documents joints


CP journee du 2 novembre
fichier PDF
84.6 ko


manif 02-11
fichier PDF
100.7 ko

Malgré le vote à l’Assemblée Nationale de la contre réforme des retraites, la mobilisation persiste.
Les mouvements passés montrent que la mobilisation, la grève, l’établissement d’un rapport de force peuvent faire reculer le gouvernement. En inscrivant notre combat dans la durée, aux côtés des salarié-e-s, nous pouvons réussir à imposer le retrait, stopper cette dynamique de régression sociale, gagner de nouveaux droits et ouvrir le débat sur une autre répartition des richesses.
Alors que depuis le mouvement contre le CPE en 2006, les inquiétudes de la jeunesse sont toujours les mêmes : 24% des jeunes sont au chômage, les jeunes salarié-e-s à temps partiel le sont à hauteur de 23%, les politiques d’emploi sont insuffisantes et discriminantes.
Pourtant, des mouvements de 2006 et 2007, nous entendons pérenniser les acquis d’une génération militante qui a su imposer sa patte, sa radicalité dans ses moyens d’action, son choix de l’unité la plus large, et ses liens durables avec les cadres interprofessionnels.

Pour marquer la rentrée des étudiant-e-s dans la majorité des universités, Sud étudiant appelle à la multiplication des actions de blocages économiques avec les salarié-e-s encore nombreux en lutte. Ces actions engagées ensemble prennent une multitude de formes et maintiennent la pression sur le gouvernement : blocages de zones industrielles, blocages d’axes de communication (routes, gares, ports), de dépôts de bus, péages gratuits, etc.
Ces liens qui sont ainsi tissés, et privilégiés dans le cadre de notre appartenance à l’Union syndicale Solidaires, font que la mobilisation n’a pas faibli avec les vacances scolaires.
Nous poursuivrons la lutte engagée aux côtés des cheminots, des routiers, salarié-e-s de tous les secteurs.
Privilégiant les cadres d’auto-organisation des travailleurs, Sud étudiant soutient la tenue d’une réunion nationale des AG inter-pros, prévue à Tours les 6 et 7 novembre, suite à la décision d’une assemblée générale interprofessionnelle tenue cette semaine qui a réuni 250 personnes.

Du côté des universités, des assemblées générales se tiendront ce 2 novembre, notamment à Chambéry, Lille, Orléans, Paris 1, Paris 3, Paris 4, Paris 8, Pau, Tours…
Elles continueront ce mercredi et jeudi à Angers, Aix et Montpellier.
Plusieurs actions et manifestations sont prévues pour cette journée de rentrée. A noter la manifestation parisienne qui partira de Jussieu à 14h30. Elle marquera des pauses sur son parcours devant chaque lieu en lutte et se terminera au Centre de traitement des ordures du 13ème arrondissement de Paris, en grève.

Nous ne voulons pas nous contenter d’annoncer à chaque journée de mobilisation des chiffres en hausse. Nous voulons gagner, obtenir le retrait de cette contre réforme des retraites et arracher des améliorations pour la protection sociale. Sud étudiant et l’Union syndicale Solidaires considèrent que les organisations syndicales, ensemble, ont la responsabilité de relever le défi de l’affrontement majeur avec le gouvernement.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 1er novembre 2010


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile