Bandeau titre du site

Quand Hortefeux se félicite, Les CRA s’enflamment !

Cette après-midi les CRA 1 et 2 de Vincennes ont été détruis par un incendie déclanchés par les sans-papier détenus à l’intérieur. Cette révolte fait suite à la mort d’un sans-papier originaire de Tunisie dans la journée de samedi. Les circonstances de sa mort sont plus que troublantes et divergent selon les sources. La thèse du suicide a d’abord été avancée par la police qui s’est ensuite rétractée. Selon le codétenu de la victime contacté par téléphone la réalité est toute autre. Il était souffrant et, malgré ses nombreux signalements, rien n’a été fait pour qu’il soit soigné. Son décès serait donc dû à l’irresponsabilité des surveillants du CRA expliquant en partie l’exaspération des sans-papier au point de mettre le feu au CRA et mettant ainsi en péril leur propre vie. Les sans-papier ont été évacués du CRA en flamme vers le gymnase de l’école de police où ils auraient de nouveau été gazés et frappés en représailles. Ils devraient être dispersés dans les CRA de province d’ici à demain.

Depuis cette après-midi les déclarations de la police se succèdent bien loin des faits constatés par les militants présents sur place. Selon la préfecture il n’y aurait que des blessés légers. Une légère intoxication aux gaz lacrymogènes nécessitent-elle une évacuation d’urgence par hélicoptère, ce qui a été constaté par des témoins sur les lieux ?

La révolte était justifiée aux vues des conditions de rétention, de la surpopulation des CRA et plus encore à l’absurdité même de la chasse aux sans-papier menée par le tandem Sarkozy/Hortefeux. Comble du cynisme cette révolte intervient 3 jours après la déclaration de bilan d’Hortefeux qui s’auto-congratulait de ses résultats en matière d’immigration et de ses 80% d’expulsions en plus depuis 2007. Elles seraient d’ailleurs, pour une partie d’entre elles, volontaires. Et l’on devrait considérer l’incendie du CRA comme une preuve de la bonne foi du ministre de la chasse ?

La révolte des sans-papier du CRA n’est pas sans précédent. Les sans-papier de Vincennes se révoltes depuis quelques mois déjà multipliant les modalités d’action (grève de la fin, refus d’extinction des feux, incendies des matelas,...). Par ailleurs, que ce soit à Vincennes ou ailleurs un tel incendie était inévitable et parait même dérisoire face aux moyens mis en œuvre, aux frais des contribuables, par le gouvernement pour expulser les sans-papier.

Ainsi la fédération des syndicats SUD Étudiant réaffirme son soutien plein et entier aux sans-papier, qu’ils soient en rétention ou non.

De plus nous en appelons à tous les organisations de soutien aux sans-papier à s’organiser pour soutenir les sans-papier de Vincennes et en particulier dans les villes de province où ils seront dispersés.

Le gouvernement doit cesser les rafles et la mise en rétention des sans-papier s’il ne veut pas voir ce genres d’évènements inévitables se reproduire.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 23 juin 2008


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile