Bandeau titre du site

Rassemblement contre la répression anti-syndicale : jeudi 12 juillet à 8h30 Place du Panthéon

LUTTONS CONTRE LA REPRESSION ANTI-SYNDICALE !

Rassemblement jeudi 12 juillet à 8h30 Place du Panthéon !

Les 3 et 4 avril, se sont déroulées les élections pour les conseils centraux au sein de l’Université Paris 1. Le centre PMF (Tolbiac) fut la cible le 3 avril au matin d’une descente musclée de militant-e-s du MET (mouvement des étudiants, façade électorale de l’UNI ), la plupart extérieur-e-s à l’Université, et renforcés selon une source journalistique par la présence de plusieurs membres de l’UDJ (nom de façade du GUD).

Cette démonstration de force, propice à une montée des tensions dans l’enceinte de l’université a provoqué en fin de matinée une vive autodéfense des militant-e-s syndicaux/ales de Paris 1, tandis que les vigiles (privés) exfiltraient les agresseurs du commando MET (non poursuivis, et plaignants !).

L’Université a engagé suite à ces évènements des poursuites disciplinaires parfaitement arbitraires à l’encontre de trois militants du syndicat SUD-FSE, aucun-e membre de l’UNI n’ayant été inquiété-e. Nous ne pouvons accepter que ces camarades syndicalistes risquant aujourd’hui l’exclusion soient victimes d’une réaction partiale de l’université face à une provocation manifeste de l’extrême-droite.

La répression anti-syndicale engagée par l’administration n’est pas un acte isolé. En effet, suite aux violences exercées par les vigiles privés de l’Université sur des militant-e-s lors de la tenue d’une réunion le 12 avril à l’initiative d’étudiant-e-s de l’UNEF du NPA (une militante ayant été gravement blessée), l’un de leurs membres est actuellement menacé par des poursuites similaires.

Nous condamnons avec fermeté la partialité manifeste de l’Université, qui couvre des militant-e-s d’extrême-droite extérieurs et attaque des militants syndicaux élus dans ses propres conseils.
Nous refusons que des militants puissent être ainsi poursuivis dans le cadre de leur activité syndicale et demandons par conséquent l’arrêt des poursuites engagées à leur encontre.

Pour l’arrêt des poursuites !
Halte aux violences à l’Université !
Pour le respect des élections démocratiques !
Vigiles privés hors des facs !

Luttons pour nos libertés syndicales,
Rendez-vous jeudi 12 juillet à 8h30 Place du Panthéon !

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 11 juillet 2012


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile