Bandeau titre du site

Retraites : Toutes et tous dans la rue le 10 septembre !

documents joints


communique retraites
fichier OpenDocument Text
76.3 ko

Retraites : Toutes et tous dans la rue le 10 septembre !

Contre les attaques de notre Protection sociale , luttons pour un droit égal à la retraite !

Le 18 septembre sera déposé au Conseil des Ministres un nouveau projet de loi contre notre système de retraite. Mais son contenu est plus ou moins déjà connu. Arguant qu’il n’y aurait pas assez d’argent, le gouvernement veut rallonger la durée de cotisation, reculer l’âge de départ et baisser le niveau des pensions. Cela fait maintenant 30 ans que les gouvernant-e-s détruisent petit à petit ce qui faisait le système de retraite par répartition français. Comment ? Ils baissent les cotisations des employeurs/ses, ils tolèrent un système injuste d’inégalités salariales entre hommes et femmes, ils exonèrent de cotisations patronales les employeurs/ses qui emploient des moins de 25 ans "peu qualifié-e-s" ou diminuent les cotisations (et donc le salaire total) des salarié-e-s payé-e-s au SMIC. Tout cela entraîne une perte d’argent pour la Sécurité sociale, accusée alors d’ être déficitaire. Les pensions des retraité-es seraient alors trop lourdes. Toutes ces mesures mettent en danger nos retraites et notre Sécurité sociale !

La retraite telle qu’instaurée depuis 1945 a un caractère révolutionnaire et génèrent de l’argent qui circule hors du système capitaliste. C’est cela que les dirigeants veulent supprimer. C’est pour ces raisons que l’avenir de la retraite est une question collective et que nous pensons devoir mener la lutte de manière interprofessionnel en intégrant aussi les chômeurs/ses, femmes au foyer, sans papier-e-s, bénéficiaires du RSA...

L’âge moyen du premier emploi stable augmente et, avec l’augmentation de la durée de cotisation, les étudiant-e-s d’aujourd’hui ne verront peut-être jamais leur retraite. Mais les aménagements proposés par certaines organisations, comme la prise en compte des années d’études dans la durée de cotisations, sont au mieux cosmétiques et au pire de nouvelles injustices. En tant que syndicat étudiant, nous savons bien que toutes et tous n’ont pas accès à l’enseignement supérieur et que beaucoup d’étudiant-e-s sortent du système universitaire sans diplôme. Nous savons que celles et ceux qui n’ont pas accès à l’enseignement supérieur ou qui en sortent sans diplôme sont souvent issu-e-s des classes populaires et seront parmi les précaires de demain. Le système actuel doit être entièrement remanié pour résoudre les inégalités que ce soit entre hommes et femmes, entre "valides" et "handicapé-e-s" ou entre celles/ceux qui ont eu droit à accès à des études supérieures et celles et eux qui n’y ont pas eu droit.

A Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes, nous revendiquons un système de protection sociale égalitaire et autogéré :

* La retraite à 55 ans - A la retraite, on travaille aussi pour la collectivité mais autrement, demandez donc leur agenda aux retraité-es ! Combien d’associations de solidarité vivraient sans le travail "bénévole" de nombreux/euses retraité-e-s ?

* Une pension équivalente à 100% du salaire - ce n’est pas parce qu’on est vieux qu’on a moins besoin d’argent ;

* Suppression de la décote, de la surcote et de la durée de cotisation afin de permettre aux bas salaires et aux carrières difficiles (temps partiel subi, congés parentaux, études longues, privation d’emploi...) d’avoir une retraite décente ;

* Une augmentation généralisée des cotisations sociales permettant la mise en place de ces changements ;

* Une sécurité sociale gérée à 100% par les travailleurs/euses : salarié-e-s, retraité-e-s, étudiant-e-s et privé-e-s d’emploi.

Alors, le 10 septembre, toutes et tous dans la rue !

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 23 août 2013


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile