Bandeau titre du site

Revalorisation des bourses : les étudiant-e-s ne sont pas dupes !

Tout comme l’année passée, la ministre de l’enseignement supérieure semble se mettre en place ses réformes les plus néfastes pour les étudiant-e-s lorsque ceux-ci sont en vacances. Si l’on ne peut contester le fait que la revalorisation des bourses de 2,5% à la rentrée est une mesure positive, il faut rappeler aux médias qui ont amplement relayés cette information que les autres annonces récentes du ministère ont largement été passées sous silence.

Il en est ainsi de l’ensemble des mesures suivantes, annoncées depuis moins d’un mois :
- augmentation des frais d’inscriptions (+2,5% en licence, +5% en master et doctorat)
- suppression de l’allocation ALINE pour le logement étudiant
- augmentation des tarifs des restaurants universitaires
- augmentation des tarifs de la sécurité sociale étudiante
- suppression des bourses sur critères universitaires
réduction des critères d’allocation de bourses sur critères sociaux (notamment la suppression du critère de handicap, ou la prise en compte plus minimale du critère d’éloignement du domicile : de nombreux étudiant-e-s dont la situation reste inchangée risquent de voir leurs bourses diminuer peu à peu)
- réforme probable au cours de l’été sur les aides au logement, avec l’idée de prendre en compte le critère de revenu des parents, rompant totalement avec une logique d’autonomie de la jeunesse

Face à toutes ces mesures, l’augmentation des bourses n’est qu’une annonce médiatique qui ne compensera pas les dépenses supplémentaires auxquelles seront confrontés les étudiant-e-s à la rentrée.

Il est donc nécessaire que les étudiant-e-s s’organisent pour imposer une tout autre logique dans les critères d’attribution des aides sociales. Pour garantir à la fois des conditions d’études décentes pour tou-te-s et mettre fin à la dépendance économique et/ou familiale des étudiant-e-s, la fédération SUD Étudiant revendique toujours la mise en place d’un salaire social qui fonctionnerait sur un principe de répartition des richesses produites par les salarié-e-s, comparable au système de retraites par répartition.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 10 juillet 2008


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile