Bandeau titre du site

Solidarité avec le mouvement étudiant hongrois

Depuis le début octobre les étudiant-e-s hongrois-es, peu habitué-e-s aux mobilisations sociales, descendent peu à peu dans les rues pour dénoncer l`austérité budgétaire dans l`enseignement supérieur mais aussi l`instauration de nouveaux frais d`inscription cachés. Une grande manifestation nationale a réuni plus de 10.000 étudiants ce jeudi 27 octobre à Budapest devant le Ministère de l`Education.

Les coupes budgétaires s`élèvent à 30 milliards de forints soit 101 millions d`euros. Le gouvernement de droite nationaliste va ainsi fermer certaines filières(en sciences humaines et sociales notamment) et retirer de nombreux fonds aux universités. De plus le gouvernement veut imposer un certain nombre d`années obligatoires de travail en Hongrie aux diplômés sous peine de devoir rembourser la totalité des frais de scolarité pour les étudiant-e-s. Ces véritables "frais d`inscription cachés", de pure inspiration réactionnaire, maintiendront nombre d`étudiant-e-s dans le chômage ou la précarité.

Ce type d`attaque se multiplie en Europe et dans le monde. Il est nécessaire de promouvoir un service public d`enseignement supérieur démocratique et ouvert à tous face à la vision néolibérale qui s`impose aujourd`hui à l`université.

C`est pourquoi la Fédération SUD Etudiant assure le mouvement étudiant hongrois de son soutien et soutiendra toute convergence des luttes entre étudiant-e-s, enseignant-e-s, salarié-e-s, fonctionnaires, militant-e-s des droits de l`homme... dans ce pays où le gouvernement a démontré la parfaite compatibilité entre néo-libéralisme, nationalisme, conservatisme, racisme d`Etat et autoritarisme

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 31 octobre 2011


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile