Bandeau titre du site

Solidarité avec les étudiant-e-s chilien-ne-s !

Depuis le mois d’avril de cette année, c’est-à-dire presque 6 mois, les étudiant-e-s et les lycéen-ne-s chilien-ne-s sont en grève, dénonçant la marchandisation de l’éducation et demandant un enseignement gratuit et de qualité.

Il faut savoir que l’accès à l’enseignement supérieur est très difficile : dans un pays où le salaire minimum s’établit à moins de 300 euros (182 000 pesos) et le salaire moyen à moins de 800 euros (512 000 pesos), les jeunes déboursent entre 170 000 et 400 000 pesos (entre 250 et 600 euros) par mois pour suivre un cursus universitaire. En conséquence, 70 % des étudiant-e-s s’endettent, et 65 % des plus pauvres interrompent leurs études pour des raisons financières… (Chiffres produits par le département d’économie de l’Université du Chili).

Par ailleurs, depuis des années, les écoles privées se sont développées (sous la dictature de Pinochet, mais aussi après). Moins de 25% du système éducatif est financé par l’Etat, et les budgets des établissements dépendent en moyenne à 75% des frais d’inscriptions. Il n’existe aucun établissement d’enseignement public gratuit au Chili.

Face à cette situation, les étudiant-e-s et les lycéen-ne-s se sont mobilisé-e-s (et se mobilisent encore) de manière exemplaire : organisation de grèves massives, les lycées et les universités sont occupées. Les manifestant-e-s sont de plus en plus nombreux-ses à s’insurger. En avril, ils et elles étaient 8.000 dans la rue, en juin, 200.000 : il n’y a jamais eu une mobilisation d’une telle ampleur depuis la chute de la dictature de Pinochet au début des années 90.

Aujourd’hui, la situation est compliquée. Le gouvernement ne veut pas reculer face aux revendications des étudiant-e-s, au contraire, il réprime très durement la mobilisation : un lycéen est mort durant l’été, et lors d’une manifestation il y a quelques mois, un peu plus de 700 personnes ont été arrêtées…

SUD-Etudiant est solidaire de la lutte des étudiant-e-s et des lycéen-ne-s chilien-ne-s et y apportera tout son soutien dans les prochains mois.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 4 novembre 2011


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile