Bandeau titre du site

Solidarité avec les grévistes sans papiers !

Solidarité avec les grévistes sans papiers !

A l’heure où le ministre de l’immigration se propose de convier ses homologues européens pour une réunion de travail sur l’immigration dans la ville de Vichy, les travailleurs/euses sans papiers multiplient les actions contre la politique d’immigration jetable que nous subissons depuis les lois CESEDA de 2006, et Hortefeux en 2007. En effet, après le mouvement d’occupation de l’EHESS et la manifestation nationale du 5 avril, des grèves se tiennent dans les entreprises embauchant des sans papiers (notamment des restaurants).

Les revendications avancées par les grévistes sont simples : régularisation de tou-te-s les sans papiers.

En tant que syndicat, nous ne pouvons qu’apporter notre soutien aux sans papiers mobilisés. En tant que nous sommes une organisation étudiante, nous nous devons aussi de rappeler que les politiques d’immigration concernant les étudiant-e-s étranger-e-s s’inscrivent aussi dans la logique d’une immigration jetable, c’est à dire d’une immigration choisie pour servir le patronat. Les CEF (centres d’études en France) sont ainsi des instituts installés dans les pays étrangers, dont la charge est de sélectionner les étudiant-e-s autorisés à poursuivre leurs études en France. Dans nos universités, on constate qu’un redoublement d’un-e étudiant-e étranger-e lui cause presque systématiquement des problèmes pour poursuivre ses études dans l’université de son choix.

La politique d’immigration appliquée aux étudiant-e-s est une illustration supplémentaire du fait que les étudiant-e-s sont des travailleurs/euses en formation, et c’est pourquoi nous nous devons de soutenir activement la mobilisation des sans papiers.

Pour commencer, nous appelons à rejoindre et soutenir l’occupation du restaurant « Charlie Birdy », au 124 rue de la Boétie à Paris.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 21 avril 2008


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile