Bandeau titre du site

Soutien aux étudiant-e-s en lutte au Burkina-Faso !

Depuis plusieurs semaines, les étudiant-e-s de l’université de Ouagadougou se mobilisent pour la défense et l’amélioration de leurs conditions d’études : augmentation des capacités d’accueil des salles de cours, revalorisation des bourses, réduction des frais de scolarité sont ainsi les mots d’ordre principaux.

Face à la détermination des étudiant-e-s mobilisé-e-s, le président de l’université a tenté de recourir à l’intervention des forces de l’ordre sur les lieux d’études, au mépris de la franchise universitaire en vigueur au Burkina Faso. Le 17 juin, des affrontements ont opposé étudiant-e-s et force de l’ordre, faisant notamment au moins un blessé par balle parmi les étudiant-e-s.

D’autre part, près de cinquante arrestations ont eut lieu. Vendredi 20 juin, les étudiant-e-s ont donc appelé à reconduire une grève de deux jours en exigeant la libération immédiate de leurs camarades.

La fédération SUD Étudiant tient donc à apporter son soutien aux étudiant-e-s en lutte de l’université de Ouagadougou : leurs revendications pour une université publique, gratuite et de qualité sont aussi les nôtres.

Nous n’oublions pas non plus que les franchises universitaires ne sauraient être bafouées aussi aisément sans entraîner une révolte légitime de la part des étudiant-e-s. Les universités ne sont pas faites pour accueillir la police, et la répression ne saurait être une réponse aux revendications étudiantes, c’est pourquoi nous demandons aussi la libération immédiate et inconditionnelle de l’ensemble des étudiant-e-s arrêté-e-s depuis le début de cette mobilisation.

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 23 juin 2008


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile