Bandeau titre du site

Vœux du président au monde de l’éducation : hypocrisie, mensonges et autosatisfaction

documents joints


CP voeux sarkozy
fichier PDF
152.7 ko

Lors de ses vœux au monde de l’enseignement et de la recherche, Nicolas Sarkozy n’a pas manqué de s’émouvoir des violences dans des établissements scolaires qu’il veut sanctuariser. Quelle démagogie quand on connait la destruction des moyens de l’éducation nationale. Manque de postes d’encadrement, AED (Assistant d’éducation) et CPE (conseiller principal d’éducation) insuffisants, postes d’enseignant-e-s qui se réduisent comme peau de chagrin, infirmières et COP (conseiller d’orientation psychologue) à la présence rarissime... La réponse du tout sécuritaire ne saurait remédier à cette destruction organisée.

A cela s’ajoute une confirmation de la politique de casse du service public mise en place par ce gouvernement. Alors que la réforme de la formation des enseignant-e-s, refusée par l’ensemble du monde universitaire et éducatif est confirmée, le président de la république n’hésite pas à annoncer son intention d’aller plus loin dans la soumission des universités aux intérêts privés. Ainsi, les personnalités extérieures actuellement nommées par le président de l’université devraient selon lui participer à son élection. Comment pourrait-on trouver meilleure ingérence du patronat dans la gestion des espaces de formation ? C’est pourtant les étudiant-e-s et les personnels qui subissent ensuite sa politique !

Enfin, l’orientation de pôles d’excellence (concentration des budgets, de la politique universitaire et des effectifs étudiants selon de nouveau critères de « performance ») au détriment des établissements les moins cotés et donc moins dotés est confirmée.

L’hypocrisie gouvernementale est insupportable ! Un enseignement critique, démocratisé et ouvert à tout-e-s ne saurait être favorisé par les réformes en cours. La mixité sociale ne viendra pas de quotas alors que dans le même temps on ghettoïse allègrement toute une partie de la jeunesse.
Imprimer

Contacts de la fédération : 06 86 80 24 45


le 12 janvier 2010


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile