Bandeau titre du site

La jeunesse Tamoul une fois de plus prise pour cible par le gouvernement Sri Lankais !! Un étudiant grièvement blessé !!

La jeunesse Tamoul une fois de plus prise pour cible par le gouvernement Sri Lankais !!

Un étudiant grièvement blessé !!

Vendredi 18 mai au matin, le leader de l’Union Etudiante de l’Université de Jaffna (JUSU) a été agressé violemment par l’armée Sri Lankaise près du camp militaire de Kaladdi. La victime, K. Tharshananth, 25 ans, est grièvement blessée et est actuellement hospitalisée. Elle se rendait à l’université en vélo, pour se joindre à la commémoration du 18 mai, date « anniversaire » du génocide Tamoul perpétré par l’Etat Sri Lankais en 2009.

Malgré les menaces de l’Etat Sri Lankais, les étudiant-e-s ont décidé de maintenir cet événement, et ont protesté contre l’oppression du peuple Tamoul et la présence des militaires. Plusieurs milliers d’étudiant-e-s se sont rassemblé-e-s à l’université pour cette occasion.

Après avoir rendu hommages aux victimes de Mullivaikkal, les étudiant-e-s se sont à nouveau rassemblés à l’université pour dénoncer l’attentat subi par le leader étudiant et protester contre l’administration universitaire qui est incapable d’assurer les droits des étudiant-e-s.
Il est important de rappeler que c’est la colère des étudiant-e-s qui avait poussé par le passé le peuple Tamoul à la révolte. Le gouvernement Sri Lankais n’a jamais cessé de réprimer dans la peur et le sang la population Tamoule, allant même jusqu’à planifier une guerre civile de plusieurs décennies, et organiser un véritable génocide en 2009 (plus de 80 000 mort-e-s).

Ces récents événements aggravent le spectre de nouvelles violences sur l’île. Pourtant, la « communauté internationale » ne reconnait qu’à demi-mot les exactions : aucune sanction n’a été prise ni aucune mesure de protection, et le génocide de 2009 est très largement passé sous silence. Il n’appartient qu’à nous de participer à sa reconnaissance et à la fin de l’oppression du peuple tamoul.

Soutien inconditionnel aux étudiant-e-s et au peuple Tamoul qui luttent :

- pour l’autodétermination et la fin de la ségrégation du peuple Tamoul
- pour la reconnaissance du génocide Tamoul
- pour la démilitarisation des zones Tamoules
- pour la condamnation des crimes de guerre et des crimes contre l’Humanité

Pour l’autodétermination des peuples et contre l’impérialisme !!
Seule la lutte paye !!


le 29 mai 2012


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile