Bandeau titre du site

Le collectif unitaire des organisations de jeunesse réuni le 1er février 2006 exige à nouveau le retrait du CPE.

Le CPE généralise le CNE pour l’ensemble des moins de
26 ans, à savoir une période d’essai de deux ans pendant
laquelle tout salarié peut être licencié sans motif, du jour au lendemain.
Dans l’esprit, le CPE rappelle le contrat journalier.

Le CPE institutionnalise la discrimination à l’égard des
jeunes, renforce leur précarité et n’est en rien une
solution au chômage.

Le CPE ne concerne pas que les jeunes : il est une
profonde remise en cause du CDI et du Code du Travail
dans son ensemble.

Le Collectif des organisations de jeunesse appelle donc
les jeunes, scolarisés ou non, et l’ensemble des
salarié-e-s, en activité ou privés d’emploi, quel que soit
leur âge, à manifester le 7 février 2006
Sous le mot d’ordre « retrait du CPE ! »

D’ores et déjà, le Collectif a convenu de poursuivre la
mobilisation unitaire jusqu’au retrait du CPE.

Organisations signataires :
Jeunes CGT, UNSA jeunes, CÉ (cfdt étudiante), unef,
fédération SUD Étudiant, jcr, uec, jc, prs jeunes, mjs, attac campus, joc, fidl ; les alternatifs, unl, jeunes verts, mars jeunes.


le 3 février 2006


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile