Bandeau titre du site

Manifestation le 17 février à 9h devant le CNRS

FSU (SNESUP, SNCS, SNASUB, SNEP) – CGT (SNTRS-CGT, FERC’SUP CGT, CGT INRA) – CFDT (SGEN-CFDT Recherche EPST, CFDT INRA) - UNSA-Recherche (SNPTES et Sup’Recherche) – Solidaires (Sud Recherche EPST, Sud Etudiant) - CFTC INRA – UNEF- SLR,

appellent à une journée d’action le vendredi 17 février, à l’occasion du CA extraordinaire du CNRS qui doit adopter le plan d’action RGPP.
Cette date a été choisie en raison du caractère emblématique du CNRS et de ses liens avec les universités, mais les attaques que subit notre organisme touchent tous les EPST et toutes les universités.

Les syndicats appellent les personnels à manifester
le vendredi 17 février à 9 h devant le siège du CNRS

Pénuries budgétaires, précarité massive, restructurations abusives.

Pénuries budgétaires : de nombreux labos ont vu baisser leur dotation de près de 30%, voire plus pour ceux de l’INSU. Le CNRS pousse à la fermeture de certaines très grandes infrastructures de recherche. Les universités sont aussi mises à la diète.

Précarité : le gouvernement durcit les conditions de mise en œuvre de la loi dite de « résorption de la précarité ». Trois amendements, très négatifs pour les précaires de notre secteur, viennent d’être votés par l’Assemblée Nationale, alors qu’ils n’avaient pas été proposés au Sénat. Un courrier de l’intersyndicale a été envoyé à tous les présidents de groupes du Sénat et de l’Assemblée et aux rapporteurs de la loi.

Restructurations abusives : la mise en place des IDEX restructure la carte des universités et de la recherche. Tout en cherchant à rassurer ses personnels, la direction du CNRS prévoit une accélération des Délégations Globales de Gestion, des mutualisations et des externalisations. Les plans d’action RGPP des EPST doivent être retirés.


le 15 février 2012


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile