Bandeau titre du site

SOLIDARITE AVEC LES TRAVAILLEUR-EUSE-S EN LUTTE DE PSA

documents joints


COmmunique
fichier PDF
168.1 ko

Les syndicats de travailleur-euse-s l’avaient déclaré depuis longtemps, l’annonce est désormais officielle depuis le 12 juillet : la direction de PSA veut fermer le site d’Aulnay Sous Bois et procéder à des licenciements massifs sur plusieurs autres unités de production (à Rennes, Flins, Sochaux, Mulhouse, Poissy…). Le patronat justifie cette décision par le ralentissement des ventes de voitures au premier semestre de 2012. Cependant, depuis 10 ans, PSA a accumulé 10 milliards de bénéfices et en 2011, les actionnaires ont empoché 200 millions d’euros.

Ces restructurations de PSA pour rester compétitif dans le cadre de la crise et de la concurrence capitaliste se heurtent aux intérêts de classe des travailleur-euse-s qui souhaitent préserver leur emploi, leur salaire, pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. La lutte des ouvrier-ère-s de PSA est tout à fait légitime et nous soutenons leur revendication de ne tolérer aucun licenciement et aucune aggravation de leurs conditions de travail. Ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes car le gouvernement tente de les amener sur le terrain de la négociation du plan de licenciement. La CGT et SUD ont raison de tenir bon et de refuser toute fermeture, tout licenciement : il n’y a pas à négocier la façon par laquelle les bourreaux de PSA vont tenter de les tuer.

Le délégué CGT de PSA Aulnay a aussi raison d’affirmer que cette lutte n’est pas un sprint mais un marathon. Tout comme les Conti et les Fralib, les ouvrier-ère-s de PSA se préparent à résister au patronat dans la durée. Pour cela, ils auront besoin de la solidarité de l’ensemble des travailleurs du pays : cette lutte pour maintenir les emplois devra se construire sur un rapport de force national pour aboutir contre le patronat qui licencie et ferme les usines. Alors que 56.000 emplois sont actuellement menacés sur l’ensemble du territoire, la lutte amorcée par les PSA est un phare pour tous les travailleurs qui connaissent cette situation. Elle symbolise le refus de l’abdication aux diktats du patronat.

Sur ce terrain, la Fédération Syndicale Etudiante et SUD étudiant apportent leur soutien plein et entier aux ouvrier-ère-s qui luttent et s’engagent à populariser leur combat auprès des étudiant.e.s (salarié.e.s ou non), du personnel universitaire par le biais d’informations ou d’initiatives solidaires qui favoriseraient l’organisation d’un rapport de force national. Le syndicalisme de lutte étudiant a lui aussi sa pierre à apporter à la construction de la lutte des travailleur-euse-s.

Gouvernements et patronats s’attaquent, en France et ailleurs, dans le public comme dans le privé, à nos acquis sociaux, à nos retraites, à nos emplois, à nos salaires, à nos services publics : nous devons y résister !

Contre ces attaques, c’est ensemble qu’il faut résister et lutter !
Solidarité avec les travailleur-euse-s de PSA
et tous ceux qui luttent pour sauver leur emploi !
Face aux attaques du patronat, seule la lutte paye !

Fédération SUD Étudiant

Porte-parolat : 06 86 80 24 45

sud-etudiant@sud-etudiant.org

http://www.sud-etudiant.org

Fédération Syndicale Étudiante

Porte-parolat : 06 13 96 43 47

fse.relations@luttes-etudiantes.com

http://www.luttes-etudiantes.com


le 4 août 2012


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile