Bandeau titre du site

Syndicaliste étudiant tué par la police, répression, arrestations… Soutien aux marocain-es en luttes !

documents joints


Communique de presse solidaires maroc janv 2013-2
fichier PDF
425.9 ko

Syndicaliste étudiant tué par la police, répression, arrestations… Soutien aux marocain-es en luttes !

Communiqué unitaire : Fédération Solidaires Etudiant-es, l’inter-Collectif de solidarité avec les luttes des peuples dans le monde arabe, Les Comité de Soutien au Mouvement Marocain du 20 février (Montpellier et Paris/IDF) et l’AMDH (Association Marocaine des Droits Humains)

Mohamed Fizazi, étudiant syndicaliste à Fès, vient de succomber à ses blessures, une semaine après une intervention musclée des forces de l’ordre dans le campus universitaire de Fès pour mettre fin à un rassemblement des étudiants. Ce samedi 26 janvier, l’étudiant âgé de 22 ans en philologie, a perdu la vie, suite à des blessures graves au niveau de la tête. La tension est montée au campus universitaire, où les étudiant-es se sont rassemblé-es à l’appel de l’Union Nationale des Etudiants du Maroc (UNEM). Le rassemblement réprimé en question avait pour but de dénoncer « la situation catastrophique de l’université, la pénurie des enseignants », ainsi que « le manque de bourses d’études et de lits dans les chambres de la cité universitaire ».
En ce début de l’année 2013, on assiste au Maroc à une escalade de la répression contre toutes les formes de protestations sociales. Ceci se manifeste par des interventions sauvages contre les manifestations et sit-in, l’incarcération et les poursuites judiciaires contre des militant-es actifs-ves, des intimidations de toutes sortes à leur encontre.

L’Etat essaye d’instaurer un climat de terreur et de criminaliser les résistances. Parmi elles, celles du Mouvement du 20 février (M20F, début du printemps marocain) qui réclame démocratie et justice sociale, mais également sont victimes les luttes syndicales pour la défense des acquis dans le secteur public (enseignement, santé, justice, …) et privé (mines, textile, hôtellerie, agriculture,…), les chômeurs diplômés ou non ... Les contestations pour défendre les services publics, le droit au logement et contre la cherté de la vie dans les villes subissent le même sort. Dans les zones rurales, les populations réclament des infrastructures de base qui manquent terriblement dans les régions enclavées. Les femmes sont victimes des effets désastreux du système du micro-crédit et les migrants subsahariens subissent la répression des autorités, racisme, incarcérations et procès arbitraires.

Partout la torture tente de briser le mouvement social : viols à la bouteille, ongles et cils arrachés, suspension pendant plusieurs jours par les mains, etc…
Des arrestations pour n’importe quel motif, souvent les plus farfelus et dont les principales victimes sont les jeunes du M20F. Les peines peuvent être souvent longues : 12 ans pour une manif non autorisée, 1 an pour avoir mimé le roi, 2 ans à un rappeur, un poète, 2 mois pour des ados qui ont dénoncé l’augmentation exorbitante de l’eau et de l’électricité, aveux arrachés ou feuille blanche signée sous la torture... Au moins 70 jeunes du M20F sont en prison pour avoir réclamé la démocratie, la dignité, la liberté. En 2012, il y a eu 146 arrestations dont uniquement 24 actuellement libéré-es.

La Fédération Solidaires Etudiant-es, l’inter-Collectif de solidarité avec les luttes des peuples dans le monde arabe, les Comité de Soutien au Mouvement Marocain du 20 février (Montpellier et Paris/IDF) et l’AMDH (Association Marocaine des Droits Humains) dénoncent fermement la répression à laquelle s’adonne l’Etat sur le peuple marocain en lutte, et affirme son entière solidarité avec les étudiant-es en luttes, les prisonnier-es politiques et les victimes de la répression au Maroc.

Entière solidarité avec les luttes du peuple marocain pour la démocratie, la dignité et la justice sociale !

Libération immédiate, inconditionnelle de tous (tes) les détenus (es) politiques et d’opinion !

Dénonciation du soutien inconditionnel des gouvernements français successifs au régime marocain !

Fédération Solidaires Etudiant-es
Porte-parolat : 06 86 80 24 45
sud-etudiant@sud-etudiant.org
http://www.solidaires-etudiant-e-s.org

AMDH :amdh1@mtds.com

Comité Paris : http: //comitesuivi20fevrierparis.blogspot.fr/

Comité Montpellier : soutien.20fevrier.maroc.montpel@gmail.com


le 9 février 2013


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile