Bandeau titre du site

Vers l’unification du syndicalisme étudiant de lutte

documents joints


Declaration commune SUD-FSE
fichier PDF
79.1 ko

Le week-end des 12 et 13 mars, les syndicats Sud Etudiant et FSE ont tenu une rencontre fédérale commune à Saint-Denis dans le cadre du processus de fusion du syndicalisme étudiant de lutte. Ce fut l’occasion pour nos deux organisations d’échanger sur divers thèmes comme nos liens avec l’interprofessionnel, le rôle de nos élu-e-s dans les instances universitaires ou encore de notre vision globale du syndicalisme.

Cette rencontre a également permis d’adopter des perspectives d’actions et de mobilisations communes face aux attaques du gouvernement et du patronat. Ainsi, nous avons conjointement décidé de mener une campagne contre le racisme d’état et particulièrement sur ses conséquences qui frappent les étudiant-e-s étrangèr-e-s quand à leurs conditions de vie et d’étude. En effet, nous constatons quotidiennement sur nos facultés une politique de chasse aux étranger-e-s inacceptable qui se matérialise notamment par l’installation d’antennes préfectorales au sein même des universités, la sélection sociale et la politique de quota instaurée dans l’accueil des étudiant-e-s étranger-e-s. Nous revendiquons qu’une carte d’étudiant-e doit donner droit à un titre de séjour et la fin de la préférence nationale dans l’attribution des bourses et des logements sociaux. A ce titre, nous appelons à une journée d’action nationale le 07 avril 2011 dans le but de visibiliser ces revendications et de construire un rapport de force avec à terme la volonté de permettre aux étudiant-e-s étrangèr-e-s d’auto-organiser leurs luttes.

Nos discussions ont également porté sur la réforme de la licence que Valérie Pecresse doit rendre publique à l’été 2011. Après la convention liant la CPU et le MEDEF, le vote en catimini de la loi Adnot , la mise en pratique de la masterisation des concours de l’Education Nationale et alors que l’application de la LRU est une réalité, cette nouvelle réforme aura pour conséquence de poursuivre le processus d’assujettissement de l’université publique aux intérêts privés. Dans ce cadre, nos deux fédérations se préparent à informer et mobiliser les étudiant-e-s sur cette future réforme dont le peu d’éléments qui filtrent nous laissent penser qu’elle ne fera qu’aggraver la sélection sociale déjà en vigueur.

A l’issue de cette rencontre FSE/SUD qui nous a permis de trouver un grand nombre de points d’accord même si des divergences peuvent subsister, nous tirons un bilan positif quand à l’avancement de l’unification du syndicalisme étudiant de lutte. Une nouvelle rencontre aura lieu prochainement. Nous invitons tous les syndicats étudiants de lutte à nous rejoindre dans cette démarche.


le 14 mars 2011


Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile