Bandeau titre du site

Appel aux élu-es de la république

Aux élu-es des mairies, conseils,... de Seine-Saint-Denis

Mesdames, Messieurs,

Vous avez sans doute appris que le président de l’Université Paris 8 - Vincennes - Saint Denis a fait intervenir la Brigade Anti-criminalité le vendredi 11 mai dans les locaux universitaires de Saint Denis. Deux étudiant-es ont été arrêtés à cette occasion et plusieurs personnel-les blessé-es par les forces de l’ordre.

Cette intervention policière a eu lieu dans le cadre de la mise en place d’un PRES (Pole de Recherche et d’Enseignement Supérieur) avatar des politiques universitaires du gouvernement Villepin, renforcé par le gouvernement Fillon et le vote en 2007 de la loi LRU. La communauté universitaire de Paris 8 (Biatoss, Enseignant-es et Etudiant-es) réunie en Intersyndicale (CFDT, CGT, La dyonisoise, Sud étudiant, Snasub, MUR) puis en Assemblée Générale, représentant ses trois corps, a signalé à plusieurs reprises son étonnement quant à la rapidité de la mise en place de ce projet et l’absence totale de débat à l’intérieur de l’université. Elle a, par ailleurs, dénoncé l’intervention policière.

Ce projet est inquiétant à plusieurs niveaux et pas uniquement pour les seul-es travailleur-ses et usager-es de l’université. En effet, par delà les problèmes de démocratie quant au mode de fonctionnement du PRES, le projet s’appuie sur une volonté de casser l’ancrage territorial des universités de Saint Denis et Nanterre. Ainsi le siège social sera à Paris. Un risque pèse sur le devenir des différentes formations, l’égalité de moyens entre elles et la reconnaissance de leur qualité.

Nous voulons croire que vous partagez avec nous une appréciation positive de l’Université Paris 8 (et de celle de Nanterre) et que vous n’avez pas encore répondu à l’appel de ceux qui veulent nous faire croire que les universités de Paris intra-muros seraient de meilleure "qualité". La lutte que nous menons depuis maintenant 3 semaines s’inscrit dans la défense d’un service public de l’enseignement supérieur réparti équitablement et égalitairement sur le territoire français.
Nous vous demandons de prendre position clairement sur l’intervention policière et sur le devenir de cette université à la fois en tant que acteur-trices de la vie politique de Plaine Commune et de Seine-Saint-Denis.

Nous invitons par ailleurs, à rejoindre le rassemblement qui aura lieu le vendredi 25 mai à 9h devant le C.A. de Paris 8.

L’Assemblée Générale de Paris 8 du 22 mai 2012

Solidaires Étudiant-e-s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant-e-s.orgVoir la version mobile